Comment accueillir un hérisson dans son jardin ?

Imprimer
PDF

Vous rêvez d'accueillir un hérisson dans votre jardin, mais vous ne savez pas comme l'attirer naturellement.

Voici quelques conseils et des exemples pour attirer ce petit mammifère, ami des jardins.

Vous pouvez  :
1. Favoriser la biodiversité à l'intérieur de votre jardin. Le hérisson viendra naturellement dans votre jardin pour se nourrir d'insectes et vous débarrassera par la même occasion des limaces s'attaquant à vos jeunes pouces.
2. Aménager un abris à la base de votre tas de bois ou laisser un tas d'herbes sèches ou de feuilles protégé de la pluie dans votre jardin. Vous pourrez peut-être permettre à un hérisson de passer l'hiver dans votre jardin, voire même d'y installer son nid pour élever ses petits.
3. Poser une clôture pour séparer votre jardin du bord de la route. Une des principales causes de mortalité du hérisson reste les voitures.
4. Pour les autres clôtures, laisser une ouverture de 10 cm2 à la base de votre clôture. Cette petite ouverture permettra au hérisson de circuler de jardins en jardins.


Attention !
1. Ne pas utiliser de pesticides dans le jardin. Beaucoup de hérissons meurent empoisonnés par ingestion de limaces ayant absorbé des produits anti-limaces.
2. Ne jamais prélever de hérissons dans la nature pour le mettre dans votre jardin. Il s'agit peut-être d'une femelle sortie la nuit sans ses petits pour aller manger. Si vous la capturez vous risquez de faire des orphelins.
3. Ne pas installer de bassins aux parois abruptes. Sans pente douce pour sortir de l'eau un hérisson pourrait s'y noyer.
4. Ne pas donner de lait au hérisson. Il boit de l'eau et le lait le rend malade. Les croquettes pour chat peuvent constituer pour le hérisson une nourriture d'appoint.


La Ville de Nantes, avec le concours financier de Nantes Métropole Aménagement, a lancé en 2009, une étude sur le cheminement du hérisson d’Europe. Les premiers résultats de la première phase de cette étude viennent d’arriver. Débutée en novembre 2009 et menée par l’Ecole Vétérinaire et son Centre Vétérinaire de la Faune Sauvage et des Ecosystèmes, ce travail met en évidence la présence de corridors écologiques. Ils sont répartis le territoire nantais sur les deux quartiers étudiés à savoir le Vallon des Dervallières au sein du quartier Zola-Dervallières et la ZAC Erdre-Porterie, au sein du quartier Saint Joseph de Porterie.
Télécharger le dossier de presse